Comment booster ses défenses immunitaires et se soigner avec les produits de la ruche ?

Comment booster ses défenses immunitaires et se soigner avec les produits de la ruche ?

L’automne est bel est bien installé, et avec lui son lot de petits
désagréments : éternuements, quintes de toux, voix enrouée pour ne citer qu’eux. 

Les produits de la ruche, utilisés depuis des millénaires pour leurs bienfaits reconnus sur la santé, permettent de prévenir l’apparition de ces maux et/ou de les traiter naturellement. 

Voici les produits phares à avoir chez soi pour accueillir cette nouvelle saison avec sérénité !

I) La Gelée Royale

Produits de la ruche
  1. D’où vient-elle ?

La Gelée Royale est produite par les abeilles dites nourricières, c’est à dire celles en charge d’élever les larves. Il s’agit d’une sécrétion glandulaire qui correspondrait chez les mammifères au lait maternel. Seule la Reine en consomme tout au long de sa vie, de son développement jusqu’à sa mort. 

2. De quoi est-elle constituée ? 

La Gelée Royale est un concentré d’acides aminés (que l’on retrouve entre autre dans l’ADN), de vitamines A/B/C/D/E, de sels minéraux et enfin d’oligo-éléments indispensables à l’organisme tels que le fer, le cuivre, le calcium, le phosphore et le potassium. 

3. En quoi est-elle intéressante pour ma santé ? 

Utile pour prévenir la fatigue physique et intellectuelle qui nous touche lorsque nous entrons dans l’automne, son action rééquilibrante, tonifiante et revitalisante stimule les défenses immunitaires. La Gelée Royale aide notre corps à mieux affronter le changement de saison. Son action euphorisante aide à lutter contre le stress ou les états dépressifs – dus entre autre au manque de luminosité – et favorise la concentration. 

Bien entendu, outre ses effets indéniables sur notre énergie, la Gelée Royale permet de lutter contre le vieillissement prématuré. Elle est aussi régulièrement prescrite par le corps médical dans des situations de convalescence en parallèle de la pharmacopée traditionnelle. 

4. Comment dois-je la consommer ?

Généralement, la Gelée Royale se consomme pure et sous forme de cure d’une dizaine de jours (renouvelable selon ses besoins). Il suffit de déposer 1 gramme chaque matin sous la langue. 

La cure de Gelée Royale s’associe parfaitement avec une cure de pollen.

II) Le Pollen

  1. D’où vient-il ? 

Le pollen n’est ni plus ni moins que la semence mâle de la fleur. Les abeilles récupèrent les grains de pollen en butinant. Puis, elles participent à la reproduction de l’espèce en se posant sur des fleurs femelles : c’est la “pollinisation”. Les apiculteurs recueillent le pollen en disposant de petites trappes à l’entrée de la ruche. En rentrant, l’abeille dépose dans ces dernières les grains restés attachés à elle.

2. De quoi est-il constitué ? 

Véritable ‘super-aliment’, le pollen est un concentré de vitamines C/B/E, d’oligo-éléments, d’antioxydants, de protéines, de fibres, de ferments lactiques et de 27 acides aminés essentiels (dont 8 que le corps ne produit pas) !

3. En quoi est-il intéressant pour ma santé ? 

Son effet revitalisant est recommandé aux personnes fatiguées ou convalescentes. Riche en phytonutriments, aux propriétés protectrices, le pollen est notre allié idéal pour stimuler les défenses immunitaires : près de 60% de ces dernières se trouvent dans les intestins, or le pollen nourrit le microbiote et régule les fonctions intestinales. Sa légère action antiseptique prévient les infections hivernales comme le rhume, la grippe… 

Outre ses actions stimulantes et protectrices évoquées ci-dessus, le pollen favorise entre autre la fertilité chez la femme, peut servir de complément alimentaire pour les sportifs ou les végétariens en recherche d’apports protéiques. Enfin bien sûr, il freine le vieillissement prématuré.

La liste des bienfaits est longue !

Il convient de noter qu’il n’existe pas en réalité du pollen mais bien des pollens. Chaque typologie a ses propres bienfaits, de fait il convient de se faire conseiller pour déterminer quel pollen est le plus pertinent pour vos besoins. 

4. Comment dois-je le consommer ? 

Idéalement, il faut faire 2 cures de pollen par an, en entrée et sortie de la “mauvaise saison”. Chaque cure dure une quarantaine de jours (soit 2 pots / barquettes de pollen) afin d’en apprécier tous les effets. 

Pour un adulte, la dose quotidienne à observer est l’équivalent d’une grosse cuillère à soupe, à prendre lors du premier repas de la journée. Il faut déposer le pollen sous la langue* et le laisser fondre.

Consommez le pollen de préférence frais (c’est-à-dire congelé juste après la récolte). Ainsi, il conservera tous ses nutriments. 

*Si vous souhaitez l’absorber plus facilement, il est tout à fait possible de l’inclure dans une salade de fruits ou de le diluer dans du jus lors de votre petit-déjeuner. 

III) La Propolis

  1. D’où vient-elle ?

La Propolis est une substance naturelle récoltée par des abeilles butineuses, élaborée à partir d’une gomme résineuse qui se trouve sur les bourgeons de certaines variétés d’arbres. Pour n’en citer que quelques unes : le sapin, le chêne, épicéa, saule, bouleau, marronnier, peuplier, pin… 

2. De quoi est-elle constituée ?

La Propolis recueillie dans la ruche est composée pour plus de la moitié de résines et baumes, de 25 à 35% de cires, de 10% d’huiles essentielles, 5% de pollen (les 5% restants sont des matières diverses organiques et minérales).

Elle est constituée de nombreux éléments, notamment de (pro)vitamines A/B3/PP, d’ oligo-éléments, de polyphénols et d’antiseptiques naturels produits par les végétaux.

3. En quoi est-elle intéressante pour ma santé ? 

Comme la Gelée Royale et le Pollen, la Propolis est utilisée à titre préventif. Mais son action est également curative.

Elle possède des propriétés antimicrobiennes, virucides et fongicides avérées.

Concentrée en antioxydants, elle permet de ralentir le vieillissement des cellules et de limiter le terrain favorable à l’apparition de maladies cardio-vasculaires, de cancers…

En outre, c’est un produit analgésique, anti-inflammatoire et